La grossesse

Lucie MICHEL, ostéopathe spécialisées chez les femmes enceintes et les nourrissons, vous reçoit à Brignoles pour un suivi ostéopathique durant votre grossesse en cabinet ou à domicile.

En effet la grossesse est un moment particulier dans la vie d’une femme. Durant cette période le corps doit faire face à des adaptations permanentes de l’ensemble de son organisme aussi bien postural qu’hormonal, pour suivre au mieux la croissance de l’embryon puis du foetus.

L’ostéopathie pendant cette période peut vous aider à aborder les différentes étapes de la grossesse de manière plus paisible et confortable. L’ostéopathie vous aidera à diminuer certaines douleurs et gênes, mais aussi vous aidera à préparer votre corps à l’accouchement.

La particularité de l’ostéopathie spécialisée dans le traitement de la femme enceinte a comme objectif de traiter l’ensemble des systèmes ou régions du corps qui subira des changements importants au moment des différents trimestres de la grossesse.

MOTIF DE CONSULTATION FRÉQUENT:

  • Douleur de dos (lombalgie, dorsalgie …).
  • Sciatalgie, cruralgie.
  • Douleur de coccyx
  • Trouble du transit (constipation, ballonnement, reflux gastro-oesophagien …)
  • Syndrome du Canal Carpien
  • Maux de tête.
  • Jambe lourde.
  • Période post-partum.
  • Grossesse difficile.

LA CONSULTATION D’UN OSTÉOPATHE APRÈS L’ACCOUCHEMENT?

La consultation ostéopathique est fortement conseillée suite à un accouchement, que celui-ci se soit déroulé avec ou sans interventions médicales telles qu’une épisiotomie, une péridurale, une césarienne, etc.

Cette consultation favorisera  de nombreux points:

  • Traiter les zones de douloureuses persistantes ou qui sont apparues suite à l’accouchement (lombalgie, dorsalgie, sciatalgie …)
  • Douleur dans la zone du point de péridurale
  • Trouble viscéral et/ou urinaire.
  • Facilité le confort durant l’allaitement.
  • Travail cicatriciel de la césarienne qui part les différentes adhérence pourrons à terme créer des douleurs.
  • Optimisation de la rééducation périnéale
  • Aide à la récupération plus rapide.

 

Lucie MICHEL Ostéopathe BRIGNOLES

Les enfants

La petite enfance (2 à 6 ans) et l’enfance proprement dite (de 6 ans à 13 ans) constituent des moments-clés du développement d’un être humain : apprentissage de la parole, entrée à l’école, pratique du sport, changements physiques puis hormonaux avec la puberté, etc.

À l’adolescence, la courbe de croissance s’accélère. En parallèle, les enfants subissent de nombreuses contraintes physiques : port d’un sac à dos lourd, activité sportive intense ou posture maintenue durant de longues heures à l’école. On peut alors voir apparaître des symptômes de scoliose, cyphose, des pieds plats ou creux, ou encore des douleurs articulaires.

L’ostéopathie vient également en aide aux adolescents qui subissent un stress intense, une fatigue chronique, des troubles du sommeil ou encore à des difficultés de concentration. Un suivi en ostéopathie peut être mis en place lorsque les enfants ont un traitement d’orthodontie. En collaboration avec le dentiste et l’orthodontiste, l’ostéopathe cherchera alors à réduire les problèmes posturaux causés par une modification de l’occlusion du jeune patient. Dans cette prise en charge, les adolescents seront sujets à des tensions vertébrales importantes, des céphalées voir des migraines.

Bilan et prévention:

En grandissant, un enfant acquiert des réflexes posturaux destinés à assurer son équilibre et la coordination de ses mouvements. Mais les différents blocages peuvent se manifester, soit dans son développement, soit à la suite d’incidents. D’où l’intérêt d’un contrôle régulier :

  • Notamment lors de la rentrée scolaire et avant le démarrage d’un sport.
  • Pour favoriser un développement harmonieux et prévenir d’éventuels déséquilibres.

Accompagnement:

L’ostéopathie est intéressant chez les enfants par son rôle complémentaire des différentes médecines qu’il rencontrera pédiatre, orthopédiste, podologue, dentiste ou encore orthodontiste :

  • Dos : les douleurs du dos, fréquentes en période de croissance (mauvaises postures, cartable lourd, etc.), doivent être particulièrement surveillées. Problème de scoliose en complément d’un travail en kinésithérapie.
  • Orthodontie : Chez les plus jeunes la succion du pouce ou d’une tétine peut créer un déséquilibre au niveau du palais, en effet plusieurs contraintes peuvent se mettre en place suite à ces habitudes. Il est de même après à la pose d’un appareil dentaire un bilan et un suivi ostéopathique est conseillé.
  • Soulagement dans les pathologies ORL (sinusite, rhino-pharyngite, otite, etc.) : l’ostéopathe n’agit pas sur l’infection, mais libère les zones en contrainte. Dans le cas d’une sinusite, par exemple, il favorise un meilleur écoulement dans les fosses nasales permettant ainsi une meilleure ventilation.
  • Inattention, troubles du comportement et du sommeil : suite à un bilan médical ou accompagnement orthophoniste l’ostéopathie pourra aider votre enfant avec essentiellement un travail crânien.
  • Les autres motifs de consultation : Chute à répétition, fracture, entorse, rhumes et bronchites à répétition, asthme et autres troubles respiratoires peuvent être mieux contrôlés grâce à l’ostéopathie, toujours en collaboration avec le pédiatre de l’enfant.

Pensez à venir munis du carnet de santé et des examens complémentaires de votre enfant pour la consultation d’ostéopathie.

 

Lucie MICHEL Ostéopathe BRIGNOLES